« Nous devons continuer à travailler pour recueillir moins de buts. » Pour le soutenir, paradoxalement, il est l'entraîneur de l'équipe avec la meilleure défense de la Ligue espagnole, Diego Pablo Simeone. Quelqu'un pourrait, en fait, faire valoir que le vrai problème de l'Atletico Madrid à la fois l'attaque: le douzième dans la ligue, avec seulement seize buts marqués en 14 matchs. Une moyenne d'un but (et le changement) dans le match qu'une équipe qui dit qu'il veut se battre jusqu'à la fin avec le FC Barcelone et le Real Madrid pour le titre que vous ne pouvez pas vraiment se permettre. Mais pour dire que ce n'est pas le Cholo ni sont ses joueurs qui ne manquent jamais une occasion de répéter leurs prêches litanie désormais célèbres « à Partido partido », mais plutôt les faits. Surtout parce qu'il était le club colchonero, qui a investi près de 250 millions d'euros en été sur le marché, le plus cher de l'achat de la dernière session du marché des transferts.